Roskomnadzor a discuté de la loi interdisant l’anonymat sur Internet et des nouveaux enjeux pour la sécurité des données privées des entreprises

Date de création

07.12.2017

Le 29 novembre, le Comité IT de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe s'est réuni pour discuter de la loi fédérale n°276, entrée en vigueur récemment, qui interdit les logiciels permettant d’accéder à Internet de manière anonyme ou par VPN. La discussion a été suivie par Konstantin Parvatkin, chef adjoint du Département de contrôle et de supervision des communications électroniques à Roskomnadzor.

Karen KAZARYAN, analyste en chef à RAEC, a présenté une analyse de la loi ainsi que les différentes perspectives de sa mise en œuvre.

La loi réglemente les systèmes de recherche, les logiciels d’accès, et les ressources d'information dont l'accès est limité. Après avoir reçu une demande écrite, les propriétaires sont tenus de fournir des données à Roskomnadzor. Dans les 30 jours qui suivent la réception d’une lettre de Roskomnadzor le mentionnant, Ies propriétaires doivent s'inscrire auprès du Système d'information fédéral.

Evgeniy Akimov, directeur du développement de la cybersécurité à Softline, a également commenté la nouvelle loi :

  • Roskomnadzor conserve les enregistrements des ressources interdites et des services qui permettent d'y accéder, puis développe des méthodes pour les rechercher, et enfin exige que les services soient fermés.
  • les opérateurs de communication devraient élargir la liste des ressources bloquées de la catégorie « extrémisme ».
  • les moteurs de recherche doivent masquer les liens vers les sites bloqués.
  • à la demande de Roskomnadzor, les propriétaires de services « anonymiseurs et VPN » doivent impérativement cesser de fournir un accès aux ressources bloquées.

Andrei Yarnykh, responsable des projets stratégiques de Kaspersky Lab Russia, a discuté de l'application de la loi au sein de son entreprise. Kaspersky Lab avait demandé par avance à Roskomnadzor l'autorisation d'utiliser un VPN, afin d’assurer un transfert sécurisé des données (sous réserve du blocage des ressources interdites en Russie).  

Lors des prochaines sessions du Comité IT, les thèmes discutés porteront sur les perspectives de la technologie de la blockchain en Russie, les cyber-risques et la loi sur la sécurité des structures d'information.

Pour plus d’informations, veuillez nous contacter à l’adresse comites@ccifr.ru.