Concert Alexandrovsky

Date de création

04.04.2010

Depuis plus de 12 ans déjà, la CCIFR, plateforme efficace de collaboration entre les business russe et français, contribue activement à la consolidation des relations franco-russes, remontant à de nombreuses décennies. Les différents événements organisés par la CCIFR participent grandement à l’établissement d’un dialogue culturel entre les communautés d’affaires russe et française.

Dans le cadre de l’Année Croisée France-Russie et à l’occasion du 65ème anniversaire de la Victoire de la Seconde Guerre mondiale, la CCIFR a organisé le 12 mars 2010 à 19h00 le concert exclusif de l’Ensemble Académique de chant et de danse de l’Armée Russe d’Alexandrov, dans la salle de concert « Alexandrovsky ». Ont été invités les représentants de la communauté française en Russie et les vétérans de la Seconde Guerre mondiale, parmi lesquels ceux du régiment d’aviation de Normandie-Niemen. L’initiative de l’organisation de cet événement a été soutenue par le Représentant spécial du Président de la Fédération de Russie, Mikhaïl Shvydkoy, Coordinateur de l’Année Croisée France-Russie.

Avant le concert, le Président de la CCIFR Emmanuel Quidet a salué les participants, les spectateurs et surtout, les vétérans, puis il a souligné le symbolisme de cet événement culturel qui a su unir deux occasions solennelles : l’Année Croisée France-Russie et l’Anniversaire de la Victoire de la Seconde Guerre mondiale. Ensuite, l’Ambassadeur de la France en Russie, Jean de Gliniasty, a prononcé un discours en russe et a souligné l’apport de l’œuvre de l’Ensemble Alexandrov dans le dialogue interculturel franco-russe.

Le programme du concert a été spécialement composé par la CCIFR et le directeur artistique de l’Ensemble Alexandrov pour le public français. Il recueillait les chansons et les danses populaires et patriotiques (« Kalinka », « Yeux noirs (Ochi chernye) », « Le Jour de la Victoire (Dien Pobedy) »), ainsi que les œuvres de musique classique étrangère (« Csardas », « Cavatina Figaro », « La Marche de Radetsky »). Les spectateurs français avertis ont accueilli la virtuosité de la performance de l’Ensemble Alexandrov par des applaudissements vifs et allègres et ont même accompagné les interprètes lors de leurs chansons préférées. Le concert d’une heure et demi est passé en un clin d’œil, mais il demeurera dans la mémoire des spectateurs pour longtemps.