Séminaire de Formation 2010 Cap Russie

Date de création

21.04.2010

Du 28 mars au 1er avril sur Moscou et Rostov-sur-le-Don La CCIFR a organisé le séminaire de Formation 2010 Cap Russie. L’objectif de formation des Responsables et Conseillers en Développement International sur le marché russe des Chambres de Commerce et d’Industrie françaises a été atteint avec succès. Les hôtes des CCI ont pu, par le biais de nombreuses présentations et visites, acquérir une connaissance profonde du marché et rencontrer les acteurs présents sur celui-ci et les partenaires potentiels. De cette manière, les responsables et conseillers ont gagné en expertise  afin de mieux identifier les opportunités d’affaires et ainsi de mieux conseiller les PME/PMI françaises dans leur approche du marché russe.

Les responsables et conseillers ont assisté à une présentation sur la Russie de 2010 : dernières tendances, règlementation, statistiques et perspectives, et à une présentation sur l’Année France-Russie 2010 et ses implications. Les thèmes incontournables tels que le marché du travail, l’importation, le secteur des TIC en Russie, le secteur énergétique et des nanotechnologies russes ont également été abordés.  Lors de la visite du siège Renault à Moscou, les responsables et conseillers ont été informés des opportunités pour les exportateurs et producteurs français et de la stratégie Renault en Russie en particulier. Un diner a ensuite été organisé sur le thème « entreprendre des affaires en Russie, comment pénétrer le marché russe pour une entreprise étrangère ? », ce qui a permis aux invités de rencontrer les Directeurs généraux des PME-PMI implantées en Russie récemment.

Les hôtes français ont également découvert la région de Rostov-sur-le-Don et ont, à cette occasion, pu échanger avec les responsables de l’Administration de la région, de la CCI et de l’Alliance Française de Rostov-sur-le-Don, ainsi qu’avec plusieurs sociétés françaises. Lors de la visite de Rostselmash, leader national de fabrication de machines agricoles, le constat d’une importation de 80% de ses pièces détachées est apparu intéressant : les conseillers des CCI et de la CCIFR se chargeront d’identifier des producteurs français de telles pièces afin de créer des perspectives de partenariat avantageux.