Andrey Filatov : Les échecs sont un moyen efficace de lutte contre la drogue

<p><strong>ITAR-TASS<br />
21 ao&ucirc;t 2014</strong></p>
<p>Lors d'une interview exclusive accord&eacute;e &agrave; ITAR-TASS, le pr&eacute;sident de la F&eacute;d&eacute;ration russe des &eacute;checs (RCF) et vice-pr&eacute;sident de la F&eacute;d&eacute;ration internationale des &eacute;checs (FIDE) Andre&iuml; Filatov s'exprime sur le scandale impliquant Garry Kasparov, r&eacute;sume les Olympiades d'&eacute;checs, qui se sont achev&eacute;es sur la victoire de l'&eacute;quipe f&eacute;minine russe, et explique pourquoi Guennadi Timtchenko, Sergue&iuml; Sobianine et Dmitri Peskov si&egrave;gent au conseil d'administration de la RCF.</p>
<p><em>- &Ecirc;tes-vous satisfait des r&eacute;sultats de ces Olympiades ? </em><br />
- Oui, tout &agrave; fait. L'&eacute;quipe f&eacute;minine a remport&eacute; une victoire &eacute;crasante, deux d&eacute;l&eacute;gu&eacute;s russes ont int&eacute;gr&eacute; les instances dirigeantes de la FIDE, et l'&eacute;quipe masculine a partag&eacute; la deuxi&egrave;me place avec le score obtenu.</p>
<p><em>- &Ecirc;tes-vous &eacute;galement satisfait des r&eacute;sultats de l'&eacute;quipe masculine ? </em><br />
- &Eacute;videmment, nous aimons toujours que l'&eacute;quipe nationale remporte la comp&eacute;tition. Cependant, m&ecirc;me si le jeu ne s'est pas d&eacute;roul&eacute; sans difficult&eacute;s et que tout n'&eacute;tait pas parfait, l'&eacute;quipe a su rassembler ses forces et s'emparer de la deuxi&egrave;me place. Cela montre qu'elle a du temp&eacute;rament et de la volont&eacute;. Aux &eacute;checs, chaque partie est minutieusement analys&eacute;e. Les entra&icirc;neurs et leurs joueurs proc&eacute;deront certainement ainsi, afin de viser des objectifs encore plus ambitieux pour les prochaines Olympiades.</p>
<p><em>- Youri Dokhoian gardera-t-il son poste d'entra&icirc;neur en chef de l'&eacute;quipe nationale russe ? </em><br />
- M. Dokhoian est un entra&icirc;neur remarquable. Sous sa direction, l'&eacute;quipe f&eacute;minine russe a remport&eacute; la m&eacute;daille d'or pour la premi&egrave;re fois de son histoire, lors des Olympiades de 2010. Puis M. Dokhoian a pris en charge l'&eacute;quipe masculine, pour l'&eacute;lever au rang de championne du monde. &Agrave; Troms&oslash;, malgr&eacute; les obstacles rencontr&eacute;s, l'&eacute;quipe a termin&eacute; la comp&eacute;tition avec un score &eacute;lev&eacute;, surpassant la France pour partager la deuxi&egrave;me place avec d'autres participants. Remplacer M. Dokhoian serait donc injustifi&eacute;.</p>
<p><em>- En terme de scores individuels, l'&eacute;quipe masculine russe est la plus forte au monde, mais c'est toujours l'&eacute;quipe f&eacute;minine qui remporte la victoire. Pourquoi ? </em><br />
- Le jeu par &eacute;quipe diff&egrave;re des jeux en individuel. Nos filles ont un mental de vainqueurs, elles pensent sur le mode collectif, et forment donc une &eacute;quipe forte. C'est un processus qui vient juste de se mettre en place chez l'&eacute;quipe masculine. Question talent, nous sommes les plus forts, mais lors d'une comp&eacute;tition par &eacute;quipes, tout repose sur des strat&eacute;gies communes et la confiance.</p>
<p><em>- Kramnik et Svidler ont d&eacute;j&agrave; particip&eacute; &agrave; plus de dix Olympiades avec l'&eacute;quipe russe. Ne pensez-vous pas que - malgr&eacute; leur m&eacute;rite - il serait temps de passer le relais &agrave; la g&eacute;n&eacute;ration suivante ? De laisser la place aux jeunes ? La Chine n'a pas envoy&eacute; ses trois meilleurs joueurs &agrave; ces Olympiades, mais c'est l'&eacute;quipe chinoise qui a gagn&eacute; la comp&eacute;tition par &eacute;quipes &agrave; Troms&oslash;. </em><br />
- Aux &eacute;checs, l'&acirc;ge est un concept relatif. Ce qui compte, c'est la forme du joueur. La Russie dispose d'un immense panel de joueurs. Si Kramnik n'est pas s&eacute;lectionn&eacute; au sein de l'&eacute;quipe nationale, les sp&eacute;culations iront bon train sur les raisons de ce choix, et s'il est s&eacute;lectionn&eacute; mais qu'il n'obtient pas de r&eacute;sultats, les gens commenceront &agrave; parler d'un besoin de passer la main &agrave; la g&eacute;n&eacute;ration suivante. C'est un &eacute;quilibre plut&ocirc;t difficile &agrave; maintenir.</p>
<p><em>- Dix jours avant l'ouverture des Olympiades, le comit&eacute; d'organisation a voulu emp&ecirc;cher l'&eacute;quipe f&eacute;minine russe de participer &agrave; la comp&eacute;tition, pour des raisons de r&egrave;glement. La politique a-t-elle jou&eacute; un r&ocirc;le ? </em><br />
- C&rsquo;&eacute;tait au moment de la campagne &eacute;lectorale. Le Comit&eacute; Olympique d'organisation comprenait des personnes proches de l'un des candidats &agrave; la pr&eacute;sidence de la FIDE ; ils se sont dit que cette affaire leur donnerait un coup de pouce politique. Je suis convaincu qu'ils avaient l'intention de causer un pr&eacute;judice maximal &agrave; Kirsan Ilioumjimov, avant tout en tant que repr&eacute;sentant de la Russie. Cependant, la Russie est un acteur majeur sur la sc&egrave;ne internationale, ce qui a abouti &agrave; la victoire plus que convaincante de M. Ilioumjimov.</p>
<p><em>- L'&eacute;quipe f&eacute;minine russe a malgr&eacute; tout pu participer aux Olympiades, et elle a brill&eacute; lors de la comp&eacute;tition. Le dernier jour, les organisateurs ont m&ecirc;me pr&eacute;sent&eacute; leurs excuses. Comment cela a-t-il pu se produire ? </em><br />
- Nous sommes tr&egrave;s reconnaissants envers la soci&eacute;t&eacute; juridique Quinn Emmanuel, qui a d&eacute;fendu notre &eacute;quipe f&eacute;minine. En fait, beaucoup d'Am&eacute;ricains ont soutenu notre &eacute;quipe, &agrave; Troms&oslash;. C'&eacute;tait vraiment formidable. Lors du match Chine-Russie, l'un des repr&eacute;sentants de la F&eacute;d&eacute;ration am&eacute;ricaine des &eacute;checs est venu me voir, et il m'a dit que c'&eacute;tait la premi&egrave;re fois de sa vie qu'il soutenait une &eacute;quipe russe. Selon moi, les organisateurs avaient honte d'&ecirc;tre tomb&eacute;s dans le pi&egrave;ge des intrigues politiques, mais &ndash; c'est tout &agrave; leur honneur &ndash; ils ont n&eacute;anmoins eu le courage d'admettre leurs erreurs, et ils nous ont m&ecirc;me propos&eacute; de coop&eacute;rer.</p>
<p><em>- Envisagez-vous de r&eacute;clamer un d&eacute;dommagement pour les frais de justice ? </em><br />
- D'apr&egrave;s nous, c'est avant tout la justice qui compte, et non l'argent. L'incident est clos, et nous pensons qu'il serait inutile de r&eacute;clamer une petite somme au d&eacute;triment de relations amicales avec la Norv&egrave;ge.</p>
<p><em>- La situation g&eacute;opolitique mondiale semble avoir quelque peu &eacute;branl&eacute; la position de la Russie dans l'univers des &eacute;checs... </em><br />
- Au contraire ! &Agrave; Troms&oslash;, nous avons re&ccedil;u de nombreux soutiens. La victoire convaincante d'un d&eacute;l&eacute;gu&eacute; russe lors des &eacute;lections du pr&eacute;sident de la FIDE en est d'ailleurs la meilleure preuve. Beaucoup ont dit en priv&eacute; que la Russie avait la chance d'avoir un pr&eacute;sident amateur de sport, et que la couverture m&eacute;diatique concernant la Russie refl&eacute;tait rarement la r&eacute;alit&eacute;. Bon nombre de personnes ont fini par r&eacute;aliser qu'elles ne devaient pas croire tout ce qu'elles lisaient ou entendaient au sujet de notre pays dans les m&eacute;dias occidentaux.</p>
<p><em>- Est-ce vrai que lors du d&eacute;bat organis&eacute; pendant la course &agrave; la pr&eacute;sidence de la FIDE, Garry Kasparov vous a menac&eacute; de sanctions provenant du D&eacute;partement d'&Eacute;tat am&eacute;ricain ? </em><br />
- Disons plut&ocirc;t qu'il les a pr&eacute;dites.</p>
<p><em>- Est-ce &eacute;galement vrai que M. Kasparov aurait d&eacute;clar&eacute; que Barack Obama lui-m&ecirc;me soutenait sa candidature &agrave; la pr&eacute;sidence de la FIDE, et que M. Obama appellerait personnellement les participants &agrave; l'&eacute;lection ? </em><br />
- Pour &ecirc;tre plus pr&eacute;cis, il a d&eacute;clar&eacute; qu'il appellerait le pr&eacute;sident de la F&eacute;d&eacute;ration canadienne d'&eacute;checs, Vladimir Dkulechu. Mais je pense que tout est parti d'un membre de l'&eacute;quipe &eacute;lectorale de M. Kasparov. Kasparov est certes un g&eacute;nie des &eacute;checs, mais ses incursions en politique se sont jusqu'&agrave; pr&eacute;sent r&eacute;v&eacute;l&eacute;es maladroites et contradictoires. Il a commenc&eacute; par critiquer violemment Guennadi Timtchenko, puis il a assist&eacute; &agrave; un d&icirc;ner &agrave; la Chambre de Commerce franco-russe, d&icirc;ner pr&eacute;sid&eacute; conjointement par M. Timtchenko et le PDG de Total, Christophe de Margerie. Kasparov a aussi envoy&eacute; une lettre officielle de soutien &agrave; Elena Bo&iuml;tsoun, candidate ukrainienne en lice pour la vice-pr&eacute;sidence de la FIDE, mais il n'a pas vot&eacute; pour elle au cours de l'&eacute;lection. Les positions du 13e champion du monde d'&eacute;checs ont emp&ecirc;ch&eacute; l'Ukraine d'&ecirc;tre nomm&eacute;e vice-pr&eacute;sidente de la F&eacute;d&eacute;ration Internationale d'&Eacute;checs.</p>
<p><em>- Avez-vous suivi sa campagne &eacute;lectorale ? </em><br />
- Troms&oslash; est une petite ville, alors il est difficile de ne pas voir des centaines d'affiches &eacute;lectorales avec le portrait du 13e champion du monde.</p>
<p><em>- D'apr&egrave;s Kasparov, les &eacute;lections de la FIDE n'&eacute;taient pas d&eacute;mocratiques, et les instances dirigeantes seraient gangren&eacute;es par la corruption... </em><br />
- Vous avez des preuves et vous &ecirc;tes s&ucirc;r d'avoir raison ? Alors, lancez une proc&eacute;dure judiciaire. Le reste n'est rien d'autre qu'un discours politique. Les d&eacute;l&eacute;gu&eacute;s de 172 pays ont particip&eacute; aux &eacute;lections de la FIDE. Kirsan Ilioumjimov a obtenu 110 voix, Garry Kasparov, 61, et un &eacute;lecteur s'est abstenu. La candidature de Kasparov n'a re&ccedil;u le soutien ni du Canada, ni des f&eacute;d&eacute;rations nationales pr&eacute;sentes en Europe. Le probl&egrave;me ne venait pas du processus &eacute;lectoral, mais du score faible du 13e champion du monde. D'apr&egrave;s ce que j'ai vu, quelque chose s'est bris&eacute; chez Kasparov. C'est arriv&eacute; il y a bien longtemps, quand il a perdu contre Kramnik, en 2000. Ce changement m'attriste beaucoup. Il existe de nombreux projets visant &agrave; d&eacute;velopper et &agrave; promouvoir le jeu d'&eacute;checs, comme la diplomatie par les &eacute;checs. Kasparov pourrait jouer un r&ocirc;le incontournable dans tout cela. Quant au fait qu'il ait quasiment d&eacute;nigr&eacute; ses compatriotes, ce n'est gu&egrave;re digne d'un champion, et certainement pas d'un homme...</p>
<p><em>- Quelles sont vos impressions par rapport aux &eacute;lections &agrave; la vice-pr&eacute;sidence de la FIDE ? </em><br />
- C'est la premi&egrave;re fois que je brigue la vice-pr&eacute;sidence, j'ai suivi la proc&eacute;dure &eacute;lectorale de bout en bout, et j'ai remport&eacute; 98 voix sur 148. (Auparavant, le pr&eacute;sident de la FIDE nommait le vice-pr&eacute;sident parmi les repr&eacute;sentants russes. - Note d'ITAR-TASS). Je peux affirmer que le processus &eacute;lectoral de la FIDE n'est pas victime de corruption. Les &eacute;lecteurs veulent simplement savoir comment vous avez promu les &eacute;checs par le pass&eacute;, et ce dont vous serez capable &agrave; l'avenir. Si vous avez des choses &agrave; proposer, si on vous fait confiance, les gens voteront pour vous. D'ailleurs, j'aimerais conseiller &agrave; tous les partisans de Kasparov de se montrer plus prudent avec des all&eacute;gations infond&eacute;es quant &agrave; la corruption au sein des instances dirigeantes de la FIDE. Une fois encore, si vous avez des informations fiables, vous pouvez entamer une proc&eacute;dure judiciaire. En tant que repr&eacute;sentant officiel des instances dirigeantes de la FIDE et de la RCF, je pense que chacun doit &ecirc;tre responsable de ce qu'il dit.</p>
<p><em>- Si j'ai bien compris, vous consid&eacute;rez que votre mission premi&egrave;re en tant que pr&eacute;sident de la F&eacute;d&eacute;ration russe des &eacute;checs (RCF) est de d&eacute;velopper le jeu d'&eacute;checs aupr&egrave;s des jeunes ? </em><br />
- Nous souhaitons d&eacute;velopper les &eacute;checs aupr&egrave;s de divers publics en Russie, mais les enfants sont effectivement une priorit&eacute;. Bien s&ucirc;r, les &eacute;checs pour les personnes &acirc;g&eacute;es, les tournois d'&eacute;checs pour les v&eacute;t&eacute;rans et les jeunes sont aussi importants. Et il est capital de d&eacute;velopper le jeu d'&eacute;checs au sein de l'arm&eacute;e. Il faut promouvoir et populariser les &eacute;checs, et leur rendre au moins le statut qui &eacute;tait le leur en URSS.</p>
<p><em>- Dans la Russie actuelle, quel est le degr&eacute; de popularit&eacute; des &eacute;checs, en comparaison avec d'autres sports ? </em><br />
- Ils sont dans le top 5. Quasiment tous les Russes ont un &eacute;chiquier chez eux. C'est sans doute d&ucirc; au fait qu'&agrave; l'&eacute;poque sovi&eacute;tique, tout le monde connaissait les pi&egrave;ces de jeu d'&eacute;checs et leurs d&eacute;placements.</p>
<p><em>- Comment faites-vous pour que les enfants s'int&eacute;ressent aux &eacute;checs, alors qu'ils jouent uniquement &agrave; World of Warcraft ? </em><br />
- Je n'ai rien contre les jeux vid&eacute;o. Mais on peut aussi jouer aux &eacute;checs sur un &eacute;cran. Il faut cr&eacute;er les conditions permettant aux enfants d'&ecirc;tre int&eacute;ress&eacute;s et de se passionner pour ce sport. Nous avons besoin de tournois juniors, d'&eacute;coles de jeu d'&eacute;checs. Nous avons besoin de promouvoir les &eacute;checs. Vous auriez d&ucirc; voir, &agrave; Troms&oslash;, et vous impr&eacute;gner de l&rsquo;ambiance qui r&eacute;gnait pendant les Olympiades des &eacute;checs ! Le jeu d'&eacute;checs &eacute;tait partout. Les gens jouaient dans la rue, dans les h&ocirc;tels, partout. Les bars proposaient des &eacute;chiquiers, c'&eacute;tait tout simplement incroyable !</p>
<p><em>- &Agrave; pr&eacute;sent, Dmitri Peskov, Sergue&iuml; Cho&iuml;gou, Sergue&iuml; Sobianine, Gennady Timchenko et d'autres personnages importants si&egrave;gent au conseil d'administration de la RCF. Quelle en est la raison ? </em><br />
- En fait, les &eacute;checs ont toujours &eacute;t&eacute; un symbole de notre pays. Ils ont r&eacute;uni les esprits les plus brillants du pays, l'&eacute;lite intellectuelle. En faisant honneur &agrave; la promotion des &eacute;checs de par leur participation au conseil d'administration de la RCF, ces personnages nationaux de renom nous aident &agrave; ressusciter la tradition du jeu d'&eacute;checs, et &agrave; la promouvoir en Russie. Laissez-moi vous citer un exemple : un jeune dipl&ocirc;m&eacute; d&rsquo;une &eacute;cole d'&eacute;checs ne prendra jamais de substances illicites. Plusieurs &eacute;tudes le d&eacute;montrent. En Arm&eacute;nie, les &eacute;checs ont &eacute;t&eacute; institu&eacute;s en tant que mati&egrave;re obligatoire &agrave; l'&eacute;cole, et une &eacute;mission sp&eacute;cialis&eacute;e est maintenant diffus&eacute;e &agrave; travers le pays. Le but est non seulement de promouvoir les &eacute;checs aupr&egrave;s des jeunes, mais aussi d'emp&ecirc;cher la toxicomanie. Le jeu d'&eacute;checs est une arme efficace pour lutter contre l'addiction.</p>
<p><em>- Comment cela ?</em><br />
- En jouant aux &eacute;checs, un enfant commence &agrave; reconna&icirc;tre et &agrave; pr&eacute;voir ses prochaines actions, et leurs cons&eacute;quences. Il/elle comprend peu &agrave; peu qu'il/elle est responsable de ses actes, et qu'ils peuvent avoir &ndash; entre autres - des cons&eacute;quences d&eacute;sastreuses. C'est pourquoi je soutiens fermement la popularisation des &eacute;checs. C'est un jeu qui apprend &agrave; respecter les r&egrave;gles et les lois, il d&eacute;veloppe les facult&eacute;s d'analyse et apprend &agrave; respecter son adversaire. Il y a bien des aspects positifs.</p>
<p><em>- Est-il possible que les &eacute;checs soient un jour inscrits en tant que mati&egrave;re obligatoire au programme des &eacute;coles russes ? </em><br />
- Je pense que les &eacute;checs devraient &ecirc;tre propos&eacute;s dans toutes les &eacute;coles en tant qu'option.</p>
<p><em>- Quel est exactement le r&ocirc;le du conseil d'administration de la RCF ? </em><br />
- De soutenir et de promouvoir le jeu d'&eacute;checs. La situation est en train de changer : nous assistons &agrave; un regain d'int&eacute;r&ecirc;t pour les &eacute;checs et les cours de jeu d'&eacute;checs, des clubs d'&eacute;checs rouvrent leurs portes dans nos villes, et des &eacute;coles de grands ma&icirc;tres d'&eacute;checs sont inaugur&eacute;es. Le CA de la F&eacute;d&eacute;ration russe d'&eacute;checs (RCF) a jou&eacute; un r&ocirc;le important dans ce processus, et nous leur en sommes sinc&egrave;rement reconnaissants. Dmitri Peskov, en particulier, a consacr&eacute; son temps avec ferveur au jeu d'&eacute;checs.</p>
<p><em>- Qu'en est-il des sponsors ?</em> <br />
- Les sponsors tiennent une place capitale dans le monde des &eacute;checs. Parmi les exemples de coop&eacute;ration de longue date, on peut citer Alpari, le Fond Elena et Guennadi Timtchenko, et M. Friedman. Notre projet, &quot;Les &eacute;checs au mus&eacute;e&quot; &ndash; qui profite non seulement aux &eacute;checs mais aussi aux mus&eacute;es, dont les mus&eacute;es r&eacute;gionaux &ndash; ne pourrait tout simplement pas exister sans sponsors. Nos m&eacute;c&egrave;nes organisent des comp&eacute;titions d'&eacute;checs, soutiennent les &eacute;quipes nationales, et les &eacute;coles de grands ma&icirc;tres. D'autres sponsors pr&eacute;f&egrave;rent conserver l'anonymat quant &agrave; leur engagement, mais ils investissent dans le d&eacute;veloppement de projets li&eacute;s aux &eacute;checs, destin&eacute;s aux orphelins et aux enfants en situation de handicap.</p>
<p><em>- En quoi les sponsors sont-ils important pour les joueurs individuels ? </em><br />
- Les joueurs d'&eacute;checs ne sont pas des gens riches, donc un soutien financier est crucial pour eux. Et soutenir un grand ma&icirc;tre est toujours profitable aux sponsors. Exemple : l'Indien Viswanathan Anand est suivi par 260 millions de fans qui regardent ses matchs et les analysent. Lors du match Anand vs. Kariakine, tous ces gens ont d&eacute;couvert Alpari, l'entreprise qui sponsorise Sergue&iuml; depuis longtemps d&eacute;j&agrave;.</p>
<p><em>- G&eacute;n&eacute;ralement, les sponsors proposent-ils leur soutien spontan&eacute;ment, ou faut-il de longues n&eacute;gociations ? </em> <br />
- Un vrai sponsor est toujours quelqu'un de passionn&eacute;. Dans le monde des &eacute;checs, ils le sont tous.</p>
<p><em>- R&eacute;cemment, le pr&eacute;sident de la F&eacute;d&eacute;ration russe de tennis Chamil Tarpishchev a d&eacute;clar&eacute; qu'il fallait pr&egrave;s de 22 millions d'euros par an pour d&eacute;velopper ce sport en Russie. Qu'en est-il des &eacute;checs ? </em><br />
- Ce n'est pas une question de chiffres. Plus nous r&eacute;coltons de soutiens, plus nous verrons appara&icirc;tre diff&eacute;rentes comp&eacute;titions d'&eacute;checs et divers projets. Actuellement, la RCF est en pleine pr&eacute;paration d'un tournoi international d'envergure, le M&eacute;morial Tigran Petrossian. Le pr&eacute;sident arm&eacute;nien fait partie du comit&eacute; d'organisation du M&eacute;morial, et c'est un grand honneur pour nous. Petrossian &eacute;tait un joueur d'&eacute;checs talentueux, le 9e champion du monde. Il &eacute;tait incroyablement dou&eacute;, c'&eacute;tait une figure de l'histoire des &eacute;checs, et il faisait la fiert&eacute; de l'Arm&eacute;nie et de l'URSS. Sans les sponsors, ce tournoi ne pourrait pas exister. Nous projetons d'organiser et de d&eacute;velopper toute une gamme de comp&eacute;titions diff&eacute;rentes.</p>
<p><em>- Aussi pour les jeunes ?</em><br />
- Surtout pour les jeunes. Cette ann&eacute;e, 130 000 &eacute;tudiants ont particip&eacute; au tournoi d'&eacute;checs par &eacute;quipe des &eacute;coles &quot;La Tour blanche&quot;. Il y a quatre ans, ils &eacute;taient deux fois moins nombreux, et notre objectif actuel est de doubler le nombre actuel de participants ! C'est tout &agrave; fait r&eacute;aliste. Certains r&ecirc;vent d'organiser &agrave; nouveau un match Russie vs. Chine et Russie vs. d'autres pays. Nous sommes pr&ecirc;ts &agrave; travailler avec n'importe quel budget disponible. En effet, plus nous mettrons de projets sur pied, plus nous pourrons int&eacute;resser le public aux &eacute;checs.</p>
<p><em>- Au vu des circonstances actuelles, est-ce qu'un match Russie vs. &Eacute;tats-Unis serait possible ? </em><br />
- Bien s&ucirc;r. Nous entretenons d'excellentes relations avec la F&eacute;d&eacute;ration am&eacute;ricaine des &eacute;checs. Aux &Eacute;tats-Unis, les &eacute;checs gagnent en popularit&eacute; ; un mus&eacute;e d&eacute;di&eacute; &agrave; ce sport a ouvert ses portes l&agrave;-bas il y a peu. Notre mus&eacute;e des &eacute;checs devrait ouvrir en septembre, sur le boulevard Gogol &agrave; Moscou.</p>
<p><em>- &quot;La Tour blanche&quot; est-il un tournoi international ?</em><br />
- Nous y travaillons. &Agrave; Troms&oslash;, la F&eacute;d&eacute;ration ruse des &eacute;checs a sign&eacute; un accord avec les f&eacute;d&eacute;rations nationales du B&eacute;larus, du Kirghizistan, d'Ouzb&eacute;kistan, du Turkm&eacute;nistan et d'Isra&euml;l, afin de normaliser les comp&eacute;titions. D&eacute;sormais, les r&egrave;gles et les crit&egrave;res s'appliquant aux s&eacute;lections et aux tournois seront les m&ecirc;mes dans ces pays qu'en Russie, et les gagnants pourront participer &agrave; la finale internationale. Un accord similaire avec l'Arm&eacute;nie est d&eacute;j&agrave; pr&eacute;vu.</p>
<p><em>- Dans le milieu du football, l'int&eacute;gration de clubs ukrainiens au sein de la F&eacute;d&eacute;ration russe de football (FUR) a soulev&eacute; des controverses. La RFC est-elle confront&eacute;e &agrave; des probl&egrave;mes avec la Crim&eacute;e ?</em><br />
- Cette question &eacute;tait &agrave; l'ordre du jour pendant l'Assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale de l'Union Europ&eacute;enne des &Eacute;checs, &agrave; Troms&oslash;. Nous avons d&eacute;cid&eacute;, conform&eacute;ment &agrave; cette question, de nous r&eacute;f&eacute;rer aux documents de l'ONU et aux directives &eacute;mises par le Comit&eacute; International Olympique. La politique n'a rien &agrave; faire l&agrave;-dedans, et il n'y aura pas de F&eacute;d&eacute;ration crim&eacute;enne des &eacute;checs. Les joueurs de Crim&eacute;e joueront pour la Russie. Vous le savez peut-&ecirc;tre, les juniors de Crim&eacute;e ont d&eacute;j&agrave; particip&eacute; officiellement au tournoi &quot;La Tour blanche&quot;. Nous &eacute;tions d'ailleurs tr&egrave;s heureux de les accueillir dans la principale comp&eacute;tition junior de notre pays.</p>
<p><em>- Est-ce que le scandale du transfert d'Ekaterina Lagno de l'&eacute;quipe ukrainienne vers l'&eacute;quipe russe continue ? </em><br />
- Il n'y a pas eu de scandale et il n'y en a toujours pas. Personne n'a contest&eacute; le transfert d'Ekaterina, certaines personnes ont juste man&oelig;uvr&eacute; politiquement, et ont ouvertement d&eacute;sapprouv&eacute; les joueurs d'&eacute;checs russes, d'o&ugrave; cette controverse. Nous ne sommes pas au foot, o&ugrave; un joueur &quot;surexpos&eacute;&quot; dans une &eacute;quipe nationale ne peut pas jouer pour d'autre pays. Aux &eacute;checs, c'est chose courante. En 2009, Sergue&iuml; Kariakine a &eacute;t&eacute; transf&eacute;r&eacute; sans accroc de l'&eacute;quipe ukrainienne vers l'&eacute;quipe russe. Suite au d&eacute;part de Lagno, class&eacute;e num&eacute;ro trois, elle a &eacute;t&eacute; remplac&eacute;e dans l'&eacute;quipe ukrainienne par la slov&egrave;ne Anna Mouzitchouk, qui est class&eacute;e deuxi&egrave;me. Question classement, l'Ukraine a m&ecirc;me profit&eacute; de ce transfert.</p>
<p><em>- Jouez-vous aux &eacute;checs depuis longtemps ? </em><br />
- Depuis l'enfance. En 1992, je suis sorti dipl&ocirc;m&eacute; d'une universit&eacute; d'&eacute;ducation physique, avec le jeu d'&eacute;checs comme sp&eacute;cialit&eacute;. Puis j'ai pris du temps pour moi, et je me suis lanc&eacute; dans les affaires. Avec mes associ&eacute;s, j'ai fond&eacute; deux entreprises de transports et de logistique, Globaltrans et Global Ports. Elles sont toutes les deux cot&eacute;es &agrave; la bourse de Londres. &Agrave; pr&eacute;sent, le management s'occupe de la gestion quotidienne de l'entreprise, et moi je suis un actionnaire minoritaire, ce qui me laisse du temps pour jouer aux &eacute;checs.</p>