fbpx
Abonnez-vous à nos e-mailings
Participez au briefing
Envoyez vos questions à l'adresse hotline@ccifr.ru
A Paris, la société Servier a publié ses résultats financiers et présenté son pipeline de Recherche et Développement
08.02.2022

Olivier Laureau, Président de Servier : « En 2020/21 le groupe Servier a continué sa croissance malgré un environnement difficile. Nous avons significativement renforcé notre position en oncologie avec l’acquisition de la division oncologie d’Agios Pharmaceuticals. La stratégie en oncologie initiée porte aujourd’hui ses fruits avec de nouveaux médicaments et de futures indications pour les patients atteints de cancers difficiles à traiter. Notre position en cardio-métabolisme reste très significative, et notre croissance dans les maladies veineuses a été importante. Le Groupe a, par ailleurs, initié une transformation digitale profonde pour accélérer son développement et sa performance. Nous avons également renforcé notre présence sur les marchés clés, en particulier au Japon et aux États-Unis. Nous continuons à consolider nos activités de production, de bioproduction et de R&D en France. Servier confirme ainsi son choix exigeant et atypique de maintenir sur le territoire français de fortes capacités de recherche et de production alors même que 96 % des ventes de ses médicaments princeps sont réalisés hors de France. Ce choix contribue à l’indépendance sanitaire française et européenne. »

Lire le texte complet du communiqué de presse >>>

Une croissance portée par une augmentation du volume des ventes

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe Servier pour l’exercice 2020/21 est en progression de 4,3 % par rapport à l’exercice 2019/20 à taux de change constants (+0,8 % à taux réels) pour atteindre 4,725 Mds€.

Pascal Lemaire, Vice-Président Exécutif Finance de Servier : « L’exercice 2020/21 a été marqué par une étape importante dans notre stratégie en oncologie avec l’acquisition et l’intégration réussie de la division oncologie d’Agios Pharmaceuticals. La progression du chiffre d’affaires a été portée par les ventes de nos médicaments princeps en oncologie (+34,9 %) avec, notamment, de très bonnes performances pour un médicament pour le traitement de la leucémie myéloïde aiguë vendu aux États-Unis et un médicament pour le traitement de l'adénocarcinome pancréatique métastatique vendu au Japon. Malgré un fort impact négatif des taux de change et une pression sur les ventes en Chine liée aux réformes gouvernementales, le chiffre d’affaires du Groupe progresse de 4,3 % à taux constants (+0,8 % à taux réels) par rapport à l’exercice précédent. Les résultats 2020/21 démontrent la solidité du Groupe et confirment sa capacité à intégrer avec succès de nouvelles acquisitions. Nous sommes confiants dans l’atteinte de nos objectifs pour continuer à répondre aux besoins des patients à travers le monde. »

Lire le texte complet du communiqué de presse>>>

Un Groupe porté par les ventes de médicaments princeps à l’international

La part du chiffre d’affaires du Groupe générée hors Union européenne reste stable par rapport à l’exercice précédent et représente plus de la moitié du chiffre d’affaires consolidé, soit 51 %. Le Groupe a distribué plus d’un milliard de boîtes de médicaments dans le monde. La Chine reste la première filiale princeps du Groupe. La filiale américaine devient la deuxième filiale princeps du Groupe, devant la filiale en Russie.

Lire le texte complet du communiqué de presse>>>

Un modèle de R&D agile et transversal

Claude Bertrand, Vice-Président Exécutif Recherche & Développement de Servier : « Servier poursuit la transformation de son activité de R&D pour délivrer une nouvelle entité moléculaire tous les 3 ans, avec un effort accru en oncologie et des investissements focalisés en neurosciences et sur les maladies auto-immunes, alignés sur la stratégie du Groupe. Notre objectif est de développer de nouveaux médicaments là où les besoins des patients sont les plus importants et pour des populations restreintes. Les récentes acquisitions ont significativement renforcé notre pipeline ainsi que nos capacités d’innovation dans le domaine de l’oncologie. Nous disposons ainsi aujourd’hui d’un centre d’expertise en biotechnologie au Danemark, complété par notre investissement en bioproduction en France, ainsi que d’un nouveau centre de R&D à Boston, aux États-Unis, qui sera inauguré au printemps 2022. L’Institut de Recherche et Développement Servier à Paris-Saclay, dont l’ouverture est prévue en 2023, sera le cœur de l’organisation mondiale de la R&D du Groupe. »

Avec 40 projets en développement clinique, dont 19 nouvelles entités moléculaires, et 36 projets de recherche[1], fruits d’un investissement important et continu en R&D (plus de 20 % du chiffre d’affaires princeps), Servier concentre ses efforts de recherche et de développement dans des aires thérapeutiques où les besoins sont majeurs : en oncologie, neurosciences et immuno-inflammation.

Lire le texte complet du communiqué de presse>>>

Une dynamique d’innovation ouverte et collaborative

Servier s’inscrit dans une dynamique d’innovation ouverte et collaborative, et s’entoure pour cela d’un réseau de partenaires diversifiés avec des entreprises pharmaceutiques, des biotechs ou encore des laboratoires académiques.

Au cours de l’exercice 2020/21 Servier a conclu de nouveaux partenariats et franchi des jalons importants concernant des études menées en collaboration avec des partenaires. Au total, Servier coopère avec plus de 70 instituts de recherche dans le monde.

Lire le texte complet du communiqué de presse>>>

L’ouverture de l’Institut de Recherche et Développement à Paris-Saclay est une étape majeure dans la transformation de la R&D Servier et dans son ambition de construire une recherche plus ouverte, plus dynamique et plus productive au bénéfice des patients. L’institut de R&D Servier travaillera en relation directe avec l’ensemble des centres de R&D du Groupe, basés au Danemark (Ballerup), aux États-Unis (Boston) et en Hongrie (Budapest), ainsi qu’avec les quinze Centres Internationaux de Recherche Thérapeutique, en charge de mener les études cliniques, et avec son réseau en charge de l’innovation externe à l’international.

Dès 2023, 1 500 collaborateurs de la R&D du Groupe seront réunis dans ce nouveau centre qui permettra à Servier de répondre au principal défi de l’industrie pharmaceutique aujourd’hui pour découvrir de nouvelles solutions thérapeutiques pour les patients.

---

Plus d'information sur la société Servier : www.servier.com

À propos de Servier en Russie (plus d'information sur la société Servier en Russie www.servier.ru)

Servier est présent en Russie depuis 30 ans, et est l'une des principales sociétés pharmaceutiques du pays. En 1999, la société a ouvert à Moscou le Centre pour l'organisation des essais cliniques internationaux. En 2007, un complexe de production de haute technologie a été lancé, répondant pleintement aux exigences de la norme internationale de bonnes pratiques de fabrication (GMP). Aujourd'hui, l'usine pharmaceutique Servier à Moscou assure un cycle complet de production d'une large gamme de médicaments princeps modernes pour le traitement des principales maladies chroniques non transmissibles (telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète, ainsi que les maladies veineuses chroniques). En 2012, l'usine Servier Rus a effectué ses premières livraisons à l'export de médicaments produits en Russie. En avril 2019, l'usine a lancé la fabrication sous contrat d'un médicament innovant pour le traitement du VIH, et en décembre 2019, Servier est devenue l'une des premières entreprises à lancer avec succès le marquage et la traçabilité des médicaments.

[1] Données à fin décembre 2021

Autorisation
*
*
Réinitialiser votre mot de passe