19.06.20 - Nous souhaitons un joyeux anniversaire à Pavel Chinsky, Directeur général de la CCI France Russie
La rencontre networking de la CCI France Russie et de la Chambre de Commerce Américaine en Russie (AmCham) a eu lieu à Moscou
Lire le communiqué
Comité PME-PMI : Témoignages de directeurs de sociétés françaises en Russie sur l’impact de la pandémie sur leurs activités
30.06.2021

Le 24 juin, le Comité PME-PMI de la CCI France Russie a tenu sa dernière session avant l’été. Les dirigeants de quatre entreprises françaises ont partagé leurs ressentis et expériences sur cette période économiquement difficile.

Se sont succédés : Charles Henri Roy, associé du cabinet davocat Hérès, Thierry Cellerin, PDG de BuzzFactory, Aurélie Lamy-Ducasse, responsable du recrutement et du « talent management » chez Assess First, et enfin Diana Radjib, consultante en stratégie et chargée de mission chez Bluebus.

Dans la variété de leurs témoignages, un point commun s’est rapidement dégagé dans les conséquences liées à la Covid-19 : la mise en place du télétravail. Si celle-ci s’est avérée contraignante pour la plupart, elle s’est révélée salvatrice chez Assess First, qui a même volontairement choisi de poursuivre ses activités exclusivement en télétravail depuis juillet 2020, après avoir remarqué une hausse considérable dans les performances et l’engagement. Pour d’autres, les contraintes géographiques mirent un frein à la communication en interne entre les bureaux d’études et les équipes françaises et russes, mais comme l’a souligné Diana Radjib : si la communication s’est arrêtée, la production, elle, a continué.

En effet, chez Bluebus, un contrat exceptionnel de plusieurs centaines de bus électriques pour la ville de Paris permit de garantir une stabilité économique non-négligeable en ces temps, malgré la hausse du prix du métal et du bois. Pour le cabinet Hérès, il y eut aussi une hausse des demandes de la part des clients, submergés par l’évolution incessante du contexte juridique. Mais si cette conjoncture fut favorable à certains à cet égard, elle fut presque fatale pour BuzzFactory, comme l’énonce son fondateur Thierry Cellerin : « nous vivons un mois après l’autre, sans visibilité ». De fait, bien que le début d’année 2021 ait apporté une fulgurante reprise des affaires avec plus d’une quinzaine de projets pour l’agence, 80% d’entre eux furent annulés avant leur mise en œuvre. Ce contexte, psychologiquement éprouvant ne laisse toutefois pas l’entreprise sans espoir puisque, face au changement de mentalité des clients, qui se montrent plus frileux avec leur argent : BuzzFactory a lancé la plateforme Storify – une boîte à outils de communication, destinée à accompagner les clients dans leurs relations avec des influenceurs et bloggers capables de promouvoir leurs produits.

Ainsi, la crise s’est transformée en opportunité pour ceux qui avaient la capacité financière et la créativité nécessaire à l’adaptation. Que restera-t-il de cette crise ? Charles Henri Roy répond spontanément : la flexibilité et l’efficacité. Son cabinet d’avocats a même recruté pendant cette période, à l’instar d’Assess First qui affiche des objectifs ambitieux de doublement d’effectifs d’ici 2022 grâce à l’efficacité redoutable trouvée dans le nouveau style de management imposé par la pandémie.

Après un tour de table parsemé des questions des invités, les participants ont pu échanger autour d’une collation et déguster les fromages produits par l’entreprise Beau Rêve.

Autorisation
*
*
Réinitialiser votre mot de passe