fbpx

Découvrez nos solutions personnalisées

Plus de détails

Découvrez des territoires à fort potentiel économique
La CCI France Russie de retour d’Ouzbékistan
09.04.2018

Du 26 au 29 mars 2018, une délégation de la CCI France Russie était en visite d’affaires en Ouzbékistan. Ses membres ont eu l’occasion de découvrir le potentiel économique du pays et de nouer des contacts avec de futurs partenaires.

Menée par le directeur adjoint de la CCI France Russie, Nicolas Ducret, la délégation se composait des représentants des entreprises Aereco, Aggreko, Clemessy, CNIM, Commerzbank, Electroshield Samara, Hagerty, Legrand, Leroy Merlin, MK3, Schneider Electric, Servier, SNF, Spectrum group, RJD et RJD Logistique.

Le premier jour, la délégation visitait la zone économique franche d’Angren. Les emplacements de la ZEF, déjà raccordés aux réseaux d’ingénierie, favorisent une installation rapide des nouveaux arrivants. Les entreprises résidentes bénéficient en outre de nombreux avantages, y compris économiques.

 

 La zone économique franche d’Angren

 

Le deuxième jour, la délégation se rendait sur le plus grand site industriel d’Ouzbékistan, la raffinerie Uzbekneftegaz de Boukhara, où elle s’est entretenue avec la direction et les principaux ingénieurs de l’entreprise. La raffinerie a été construite en 1997 par un consortium dirigé par le français Technip. La construction d’une deuxième ligne de raffinage est prévue d’ici cinq ans, et les installations actuelles devraient être rénovées entre 2019 et 2020, a annoncé le directeur du site, Akbar Fazilov. « Nous prévoyons la construction d’une deuxième ligne de production et une rénovation de l’usine, afin de perfectionner notre raffinage du pétrole, a-t-il déclaré. La société Neftegazinvest a été fondée par décision du Président ; elle sera en charge des appels d’offres ».

Au cours de la visite, l’entreprise Aggreko a pris date pour la tenue de discussions techniques poussées.

Akbar Fazilov,
directeur de la raffinerie de Boukhara (au centre)

L’ingénieur-électricien en chef de la raffinerie de Boukhara
et Dominique Rachez (Agrreko)

 

Des rencontres étaient aussi organisées avec les dirigeants de la région de Boukhara, consacrées au potentiel du pays dans les secteurs du tourisme et de l’agriculture.

L’Ouzbékistan ambitionne de se placer parmi les acteurs majeurs du marché touristique dans le monde. Le pays dispose de nombreux sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, et le flux de touristes augmente chaque année. Il devient donc urgent de construire des hôtels et d’améliorer les structures d’accueil des visiteurs.

Ce même jour, la délégation se voyait ouvrir les portes du combinat minier et métallurgique d’Almalyk. Dans le cadre du programme de rénovation et de modernisation technique et technologique de la production, mené par le gouvernement ouzbek, le combinat poursuit le réaménagement et l’agrandissement de plusieurs unités, dont sa fonderie de cuivre et sa carrière de calcaire.

Le combinat minier et métallurgique d’Almalyk

De son côté, une partie de la délégation prenait la route de Samarcande, où elle était reçue par les autorités régionales. Les représentants des départements régionaux de la santé, des services communaux et de la culture ont présenté la politique locale en matière de protection des sites architecturaux et les projets de recyclage des déchets.

Le dernier jour, une table ronde était organisée par le Comité d’État des investissements de la République d’Ouzbékistan, qui réunissait trente représentants des ministères et services de l’État et vingt-cinq membres de la délégation. La rencontre était ouverte par Madame Violaine de Villemeur, Ambassadeur de France en Ouzbékistan. Les discussions, dirigées par le vice-président du Comité d’État des investissements, Laziz Koudratov, portaient sur les projets d’investissements des membres de la délégation et sur les mécanismes de soutien à l’activité économique proposés par l’Ouzbékistan. L’entreprise PSA Peugeot-Citroën a ainsi fait part de son expérience de la localisation de la production automobile dans le pays.

Table ronde franco-ouzbèke

Les discussions se sont prolongées sous la forme d’entretiens d’affaires entre représentants des entreprises et des ministères, où ont pu être abordées en détail les perspectives de développement économique dans la région.

La délégation de la CCI France Russie en Ouzbékistan a été l’occasion de nouer des contacts et de mettre en place des accords de partenariat, qui ne peuvent qu’encourager le développement des relations économiques entre la France et l’Ouzbékistan.

Autorisation
*
*
Réinitialiser votre mot de passe