fbpx

Vladimir Poutine a rencontré pour la quatrième fois les chefs des entreprises françaises membres du Conseil économique de la CCI France Russie

Rencontre avec Elvira Nabioullina, Présidente de la Banque centrale de Russie

Découvrez nos services

Missions d’affaires en régions russes, en CEI et en France
Maksim Rechetnikov, ministre du Développement économique de la Fédération de Russie, a rencontré la communauté d’affaires franco-russe
26.03.2021

L’événement visait à développer le dialogue entre la communauté d’affaires franco-russe et les autorités gouvernementales.

Selon le ministre, malgré la pandémie, les entreprises françaises ont continué à investir en Russie, ce qui démontre la fiabilité des partenariats entre les pays.

Plus de 500 entreprises françaises sont implantées en Russie, y compris dans le secteur des hautes technologies. Aujourd’hui, les entreprises françaises participent à la mise en œuvre de projets russes de grande envergure, notamment, la construction d’Arctic LNG 2 et de centrales nucléaires dans des pays tiers.

«Dans les secteurs les plus technologiques, les entreprises russes et françaises créent des partenariats pour améliorer la qualité de la production sur le marché russe. La production conjointe a un fort potentiel d’exportation, ce qui est extrêmement important pour l’économie russe », a déclaré Maksim Rechetnikov.

Dans son intervention, le ministre a souligné que pendant la pandémie, l’investissement public a dépassé l’investissement privé, c’est pourquoi cette année l’objectif principal du ministère du Développement économique est d’accroître les investissements privés en créant un environnement favorable pour les entreprises.

« Les entreprises françaises continuent à investir en Russie même en période de pandémie. C’est un indicateur important de la confiance dans notre pays et notre économie. Les projets se concentrent de plus en plus dans les régions, en dehors des mégapoles. La promotion des investissements, ce n’est pas seulement la mise en œuvre des objectifs nationaux, mais aussi l’augmentation du bien-être des citoyens, qui fait partie des objectifs prioritaires pour nous. La Russie offre des conditions de travail sécurisées et confortables aux entreprises étrangères. Deux projets ont été lancés l’année dernière : la production de sirops sur le territoire de la Zone économique spéciale « Stupino Quadrat » dans l’oblast de Moscou et la production de semences sur le territoire de développement socio-économique avancé « Pavlovsk » dans l’oblast de Voronej », a déclaré le ministre du Ddéveloppement économique.

À son tour, Emmanuel Quidet, président de la CCI France Russie, a déclaré que durant la pandémie le ministère du Développement économique de la Fédération de Russie a apporté son soutien aux entreprises, en organisant l’entrée en Russie de spécialistes hautement qualifiés de France, ce qui était essentiel pour le fonctionnement des sites de production d’entreprises des investisseurs français localisés en Russie.

« La France est le deuxième investisseur en Russie, et pas une seule entreprise n’a quitté le pays pour des raisons politiques », a-t-il déclaré.

Selon Maksim Rechetnikov, Schneider Electric deviendra membre du Conseil d’experts pour le développement durable du ministère du Développement économique de la Russie.

«Compte tenu de l’expérience et de l’expertise internationale de Schneider Electric en matière de développement durable, le ministère russe du Développement économique soutient son initiative de devenir membre du Conseil d’experts des entreprises françaises. Cela permettra d’introduire dans notre pays de nouvelles pratiques, technologies et normes pour atteindre les objectifs de développement durable », a déclaré le ministre.

Schneider Electric met en œuvre son propre programme « Schneider Sustainability Impact » avec six initiatives à long terme pour atteindre des objectifs de développement durable.

Dans son intervention, le ministre a attiré l’attention sur le développement de la législation sur les Zones économiques spéciales (ZES). Selon les estimations du ministère, aujourd’hui en Russie, un résident sur six est une entreprise à participation étrangère.

« Plusieurs instruments sont destinés à attirer les investissements privés. Par exemple, avec l’aide du mécanisme de l’Accord de protection et de promotion des investissements, lancé fin 2020: sur 29 accords conclus pour 1 billion de roubles, les entreprises étrangères ont investit 24,6 Md RUB dans 2 projets. Le ministre a souligné que 6 autres entreprises étrangères étudient les possibilités de coopération. Actuellement, il existe 38 Zones économiques spéciales en Russie, 830 résidents de 30 pays ont investi plus de 500 Md RUB dans l’économie, plus de 42 000 nouveaux emplois ont été créés. Durant la pandémie, nous avons pu accueillir plus de 100 nouveaux investisseurs et créer 6 Zones économiques spéciales », a-t-il déclaré.

«Nous lançons de nouveaux instruments financiers : obligations perpétuelles, vertes, d’infrastructure, qui permettront de compenser le manque de capitaux dans l’économie. Nous sommes en train de former le cadre législatif pour le développement du secteur «vert» de l’économie, nous avons approuvé les principales orientations pour la mise en œuvre de projets «verts» en adaptant les normes mondiales aux réalités russes afin d’augmenter le niveau de confiance des investisseurs étrangers dans le système. Nous avons développé un système de projets de transition, nous créons des approches de vérification et de contrôle des projets. Les entreprises russes souhaitent moderniser leurs sites de production et réduire leurs émissions – nous considérons que ce domaine est extrêmement prometteur pour la coopération », a résumé le ministre.

Source: service de presse du ministère du Développement économique de Fédération de Russie


L’événement a eu lieu avec la participation d’Emmanuel Quidet, président de la CCI France Russie, ainsi des dirigeants de BlaBlaCar, Crédit Agricole CIB, Danone, Renault, Saint-Gobain, Sanofi, Schneider Electric, POMA et autres entreprises.

Le Conseil d’experts pour le développement durable près le ministère russe du Développement économique a été créé en décembre 2020. La première réunion a eu lieu le 2 février 2021. La prochaine réunion aura lieu durant l’été de l’année en cours.

Le ministère du Développement économique souhaite continuer à associer les entreprises russes et internationales aux réunions du Conseil pour:

• échanger des expériences et diffuser des pratiques efficaces pour la mise en œuvre de projets visant à atteindre les Objectifs de Développement Durable;

• contribuer à promouvoir une conduite responsable des affaires parmi les entreprises;

• élaborer des axes prioritaires pour atteindre les Objectifs de Développement Durable;

• détecter les principaux risques et opportunités d’affaires liés à la tendance mondiale de développement durable;

• discuter de nouvelles opportunités d’affaires liées au développement durable.


Photos
Autorisation
*
*
Réinitialiser votre mot de passe