fbpx

COVID-19: Régime de confinement à partir du 30 mars à Moscou et dans l’Oblast de Moscou

Analyse de l’intervention télévisée de Vladimir Poutine du 25 mars

COVID-19 : ACTUALITÉS
L’Ambassade de France en Russie conjointement avec le ministère des Ressources naturelles de Russie et la CCI France Russie ont tenu une réunion de travail « Gestion des déchets »
15.11.2019

Le 12 novembre, l’Ambassade de France en Russie, le ministère des Ressources naturelles et de l’Écologie de la Fédération de Russie et la CCI France Russie ont tenu une réunion de travail « Gestion des déchets », à laquelle ont participé des experts du secteur, des opérateurs régionaux de gestion des déchets ménagers, ainsi que des représentants d’entreprises.

Stanislas Henrion, conseiller pour les transports, l’industrie et le développement durable de l’ambassade de France en Russie, a présenté les résultats de la réunion avec Denis Boutsaev, chef de l’Opérateur écologique russe, et exprimé l’espoir d’un succès dans la réalisation de projets communs du ministère des Ressources naturelles et de l’Écologie de la Fédération de Russie et du ministère de la Transition écologique et de la solidarité de la France dans le domaine de la conservation de la biodiversité, de la protection de la qualité de l’air et de l’eau et de la gestion des déchets.

Nouritdin Inamov, Directeur du Département de la coopération internationale du Ministère des ressources naturelles de la Russie, a évoqué le thème de la coopération bilatérale dans le domaine de la protection de l’environnement. Il a rappelé l’existence du groupe de travail franco-russe sur la coopération dans le domaine de la protection de l’environnement, recréé dans le cadre de l’accord intergouvernemental franco-russe de 1996. Nouritdin Inamov a souligné qu’une réforme à grande échelle dans le domaine de la gestion des déchets est en cours en Russie, ce qui « ouvre de nouvelles opportunités pour les entreprises françaises ».

Caroline Chal, responsable du développement durable et du positionnement des services gouvernementaux de l’agence de gestion des déchets ménagers SYCTOM, a indiqué que pour la première fois un pays aussi vaste que la Russie lançait une réforme à grande échelle de la collecte et de l’élimination des déchets. Le SYCTOM, structure publique opérant sur le territoire du Grand Paris et de 84 communes limitrophes, développe des solutions de gestion des déchets adaptées aux entités territoriales à forte densité de population. La structure du traitement des déchets varie en fonction de la région, des infrastructures, de la densité de population et du mode de traitement des déchets. L’énergie récupérée au cours du traitement est transmise au réseau électrique parisien, couvrant 50% des besoins du réseau lui-même, et alimente également les installations du SYCTOM. De plus, l’obtention d’énergie à partir des déchets est moins onéreuse que leur stockage à la décharge.

Sur le plan financier, les recettes de la vente de vapeur, d’électricité et de matières premières secondaires réduisent les dépenses du SYCTOM de 30%, sachant que par ailleurs les organisations environnementales apportent une aide financière supplémentaire, qui reçoivent à leur tour des contributions d’entreprises dans le cadre du programme de responsabilité élargie des producteurs (ROP).

Frédéric Roux, Directeur adjoint des services techniques du SYCTOM, a parlé des nouvelles méthodes de collecte séparée des déchets organiques (une pratique qui deviendra obligatoire en France en 2024), ainsi que des projets en cours d’extraction du combustible à partir de déchets (RDF).

Vitaly Bogatchenko, directeur des relations d’entreprise chez Lafarge Holcim Russia, a évoqué les solutions proposées par l’industrie du ciment dans le domaine de la gestion des déchets, soulignant que sa société est la seule en Russie à utiliser une technologie de recyclage des déchets dans les fours à ciment. Selon l’intervenant, la principale différence par rapport aux usines d’incinération est l’absence de résidus de cendre à l’issue du recyclage. Une limite naturelle à l’utilisation de cette technologie est l’existence même de cimenteries.

L’intervenant a souligné que l’utilisation de cette technologie en Russie permettrait de réduire le nombre de décharges, augmenterait l’efficacité de l’utilisation des ressources et contribuerait au développement de la symbiose entre l’industrie et l’économie circulaire en Russie.

Lors de la réunion, a été annoncé le salon international « Clean Country » (16-18 décembre), dans le cadre duquel seront résumés les résultats de la mise en œuvre du projet national « Ecologie » en 2019.

Dans la continuité de la rencontre du 2 au 4 décembre, la CCI France Russie en collaboration avec Club ADEME International organise sa première mission d’affaires en France « Economie circulaire et gestion des déchets. Echange d’expériences entre la France et la Russie » . La mission d’affaires sera organisée avec le soutien de l’Ambassade de France en Russie, du ministère de la Transition écologique et solidaire et avec la participation de l’Opérateur écologique russe.
 
Par ailleurs, en 2020, la CCI France Russie envisage de lancer un cycle de formation pour les opérateurs
russes de gestion des déchets ménagers. 

Autorisation
*
*
Réinitialiser votre mot de passe